“J’irai travailler chez vous” en Pays Bigouden

“J’irai travailler chez vous” en Pays Bigouden

Article du Télégramme sur l’opération du 20 janvier au lycée Le Paraclet à Quimper.

Les restaurateurs préparent l’arrivée des beaux jours avec impatience et une certaine inquiétude vu la pénurie de personnel saisonnier. La rencontre ce jeudi entre professionnels bigoudens et étudiants du Paraclet doit permettre de limiter les malentendus.

« L’été dernier, nous avions quatre saisonniers au lieu des sept nécessaires. Il nous en manquait deux en cuisine et un en salle. J’en avais un qui avait 16 ans, ce qui nécessite un emploi du temps particulier. Nous avons été obligés de fermer une demi-journée de plus dans la semaine et l’arrêt du service a été ramené à 21 h. Le préjudice financier a été important : – 30 %, surtout en août ». En quelques mots, Marie-Anne Raimbaud, patronne d’« Au Rendez-vous des pêcheurs » au Guilvinec, illustre une situation partagée dans l’hôtellerie-restauration. Elle faisait partie de la quinzaine de professionnels qui ont répondu, ce jeudi matin, à l’invitation de la Communauté de communes du Pays bigouden sud pour rencontrer et mobiliser des lycéens du Paraclet. Ceux-ci, en première année de BTS management hôtellerie-restauration, doivent faire un stage de quatre mois d’avril à juillet. « On peut espérer qu’ils resteront ensuite en août, qui est le mois le plus tendu », ajoute la restauratrice.

Fermer le menu