Quimper. « Un collégien qui a envie d’un stage dans notre entreprise peut être un futur salarié »

Quimper. « Un collégien qui a envie d’un stage dans notre entreprise peut être un futur salarié »

Article Ouest France du samedi 29 janvier 2022 _ Rose-Marie DUGUEN.

Rapprocher les jeunes du monde de l’entreprise : au collège Max-Jacob, dans le quartier de Kermoysan à Quimper (Finistère), on œuvre en ce sens.

Deux autres initiatives sont menées depuis septembre 2021 dans le quartier de Kermoysan à Quimper (Finistère) afin de rapprocher les jeunes et les entreprises. Cela se passe au collège Max-Jacob, avec l’AJE (Association jeunesse et entreprises).

La première action, nommée Report’Aje, implique six classes de 4e (dont une de Segpa, Section d’enseignement général et professionnel adapté) et une classe Ulis (pour l’inclusion scolaire). Soit 157 élèves. Des salariés d’entreprises (Cummins, Keolis…) viennent parler de leurs métiers et de leurs univers aux adolescents. Ceux-ci vont ensuite visiter ces lieux de travail et réalisent, en petits groupes, des reportages dessus. « On peut ainsi leur donner envie de faire un stage, une alternance… chez nous. Et peut-être de devenir un futur salarié », résume un représentant de Véolia.

Voir plus loin que le quartier

La seconde nouvelle action concerne les élèves de 3e. Nommée Un stage pour tous, elle a permis d’accompagner 110 collégiens dans leurs recherches de stage (travail sur les CV, sur les lieux d’accueil possibles…). Là aussi, l’idée est d’ouvrir le plus d’horizons possible à ces jeunes « qui, pour certains, ont de vraies difficultés à envisager de quitter le quartier », constate Alain Troëlle, principal de Max-Jacob. Et de leur faire découvrir « les formations et les métiers qui recrutent. »

Magali Penven, Marc Le Bodo, David Jamin (de l’AJE, Association jeunesse et entreprises) et Alain Troëlle (principal du collège Max-Jacob à Quimper, Finistère).
Fermer le menu