💡 La revue du mercredi par Daniel SOMMER notre expert AJE Finistùre Association Jeunesse Entreprises

💡 La revue du mercredi par Daniel SOMMER notre expert AJE Finistùre Association Jeunesse Entreprises

#14 L’alternance

Parlons d’abord de l’apprentissage, dont le schĂ©ma est que le jeune est, Ă  la fois, Ă©lĂšve, en cours, et employĂ©, en situation professionnelle, sur un rythme qui est trĂšs variable – 2 jours en cours, 3 en entreprise, 2 semaines en cours, 2 en entreprise, etc
 Le principe en est d’offrir une entrĂ©e progressive vers le monde Ă©conomique, pour des besoins d’emplois prĂ©cisĂ©ment identifiĂ©s – artisanat, BTP, restauration
 L’apprentissage offre 3 avantages : la rĂ©munĂ©ration, l’insertion (grandement) facilitĂ©e, et la mise en pratique rĂ©guliĂšre de notions vues en cours, mais aussi un « inconvĂ©nient Â», la disparition des congĂ©s scolaires. Les diplĂŽmes – du secondaire – correspondant sont le CAP, le BP, le Bac Pro

L’apprentissage s’est installĂ© progressivement, depuis une trentaine d’annĂ©es, dans les formations du supĂ©rieur, avec les mĂȘmes rĂšgles et les mĂȘmes ambitions. D’abord en licence pro., en master (2, puis 1), en BTS (non publics), puis s’est fortement accru depuis son ouverture Ă  tous les niveaux du supĂ©rieur, notamment dans les BUT ainsi que dans les bac pros. L’état ayant estimĂ© qu’il s’agissait d’une excellente formule pour doper l’insertion, et donc rĂ©duire le chĂŽmage, l’a boostĂ© depuis 2020 en primant la signature des contrats d’apprentissage – 8 000 € (maximum), puis 6 000 € depuis 2023. Le volume des contrats signĂ©s est ainsi passĂ©, de 250 000 Ă  plus de 900 000 cette annĂ©e. Dans le supĂ©rieur, l’apprentissage permet aussi de financer les formations payantes, lesquelles atteignent dĂ©sormais, et souvent, 10 000 € voir plus. En bref, l’apprentissage sĂ©duit de plus en plus de jeunes, y compris ceux qui visent le niveau Bac + 5.
L’alternance, concerne Ă©galement les contrats de professionnalisation, pour des personnes hors formation initiale et en reconversion.
Pour une entreprise, l’alternance offre plusieurs avantages : un contrat court – un an le plus souvent -, un bon Ă©quilibre financier, un salariĂ© Ă  mi-temps et qui possĂšde une vraie motivation Ă  ĂȘtre en activitĂ©. Nombreuses sont celles qui proposent un contrat d’embauche permanent, Ă  l’issue de la formation. Cela Ă©tant, le risque de saturation du marchĂ© du travail est en train d’apparaĂźtre, face Ă  la trĂšs forte croissance de la formule.
Bref, une excellent formule, qui fonctionne bien, que peut-on en dire ? Des marges d’amĂ©lioration existent, de mon point de vue :
–       Accentuer la communication auprĂšs des entreprises, en valorisant au maximum l’accueil, formatif et professionnalisant, des jeunes
–       Simplifier la gestion des classes mixtes – classique / apprentissage -, dans les cursus publics – Bac Pro, BTS

–       Proposer des sĂ©ances de prĂ©paration spĂ©cifique Ă  l’alternance, dans les lycĂ©es gĂ©nĂ©raux, notamment pour la prĂ©paration de candidatures.
En rĂ©sumĂ©, s’il existe un mot qui symbolise parfaitement « Jeunesse & Entreprises Â», c’est bien celui de l’alternance !