💡 La revue du mercredi par Daniel SOMMER notre expert AJE Finistère Association Jeunesse Entreprises

💡 La revue du mercredi par Daniel SOMMER notre expert AJE Finistère Association Jeunesse Entreprises

#19 Les engagements associatifs des jeunes : importants, mais trop souvent sous les radars – scolaires ?

Il y a quelques jours, je croise en entretien Eloïse, élève de terminale, dont le projet personnel est de s’engager dans la gestion des RH. Elle prend le temps de m’exposer son hashtag#engagement dans l’hashtag#association d’entraide « Amika », avec beaucoup de ferveur et de détermination, association qu’elle a contribué à créer lors de son entrée en 1ère. Je perçois une intense motivation dans son engagement, qui me touche profondément, moi qui rappelle sans relâche l’importance centrale des compétences et de la motivation, au plan de la réussite d’un projet professionnel. De façon générale, je prends soin de faire s’exprimer tous les jeunes que je rencontre, sur leurs activités extra scolaires – je préfère de beaucoup les qualifier de « personnelles ».
Je suis très souvent surpris de leurs hésitations à en parler, de la méconnaissance qu’ils ont à les mettre en valeur, en particulier à l’occasion d’une candidature – parcoursup notamment. «Ah bon, je peux citer Amnesty…les maraudes que je fais… ? » Mais il est vrai que ces activités ne sont pas notées…scolairement, et qu’elles ne figurent le plus souvent qu’à titre accessoire dans les sélections, assez loin derrière les notes et les avis des enseignants (sur les notes).
Dans la plupart des formations universitaires, les engagements associatifs sont reconnus, et très souvent encouragés, voire même font l’objet d’évaluations et de notations. En revanche, dans le secondaire la dimension personnelle de l’élève, ses engagements associatifs, civiques, citoyens, sont en fait assez peu valorisés, en général.
Malgré cela, de nombreux établissements conduisent des initiatives multiples pour encourager et reconnaître ces engagements, en particulier lors de « journées – ou fêtes – des talents », organisées par certains collèges, en fin d’année scolaire. L’Education Nationale tente quant à elle, via ses « semaines de l’engagement » (lien), tenues sur trois semaines de chaque rentrée, de sensibiliser tous les élèves à leurs possibilités de s’engager, en particulier dans les instances de la vie scolaire – voir ci-dessous.
Je crois que le système scolaire n’insiste pas suffisamment sur le lien évident qu’il existe entre les engagements personnels des élèves – sportifs, artistiques, associatifs, etc. – et leurs capacités et motivations à réussir en classe. Ceci soulève une question importante : comment susciter chez les jeunes des envies de s’engager, comment les amener vers des activités personnelles qui développeront chez eux des aptitudes importantes, leur donneront confiance en eux ? Et, accessoirement, les éloigneront des écrans, les feront sortir de leurs chambres, les conduiront à rencontrer d’autres jeunes pour vivre ensemble des projets motivants voire enthousiasmants.
#jeunesse #education #volontariat