Lundi d’AJE

Lundi d’AJE
  • Des actions Report’AJE organisées pour les collégiens
    En ce moment au Collège Max Jacob, Quimper.

L’action permet un partenariat inédit entre une classe et une entreprise. L’entreprise vient en classe, la classe visite l’entreprise et un temps de restitution est organisé.

2 autres collèges nous ont demandé d’organiser des Report’AJE auprès de leurs classes de 4ème.

  • Nous sommes partenaire du Club Glazik.
    Le Club organise les 15. 16 et 17 mars, un événement centré sur l’emploi.
    Un groupe de travail est constitué sur le thème : « En amont de l’orientation »

Les 51 entreprises adhérentes au club s’engagent à accueillir un stagiaire de 3ème.

L’ensemble des professeurs (collèges et lycées) sont invités à venir sur le temps d’une journée ou ½ journée en entreprise pour découvrir les métiers, le fonctionnement…

  • Du 15 au 19 novembre : Semaine Ecole Entreprise en partenariat avec L’Union des Entreprises 29. A la demande des professeurs, des professionnels interviendront en classe.
  • Eric Ponchel a constitué un groupe autour des STE(A)M (sciences, technologies, ingénieries, arts et mathématiques) pour promouvoir les matières scientifiques à l’école.
  • Escale AJE le 9 novembre à 14h00 au Lycée Charles de Foucauld, Brest
    2 Escales sont prévues à Quimperlé (Kerneuzec) et Morlaix (Tristan Corbière).
  • L’opération 1 jeune / 1 Mentor : En Finistère nous avons des mentors mais peu de mentorés. Les référents établissement peuvent présenter l’action pour que les jeunes s’y inscrivent.

Le Bachelor Universitaire de Technologie (BUT) :

Réforme en cours qui a commencé en 2021.

Le DUT devient BUT, on passe d’un bac +2 à un bac +3.
Constat : les jeunes allaient de moins en moins sur le marché du travail après leur DUT, ils poursuivaient sur des Licences, IAE…
95% poursuivaient après le DUT.

L’objectif est de favoriser l’insertion professionnelle à l’issu du BUT.
Modification du recrutement : avec des quotas de bac techno (50%). Un travail a été mené sur les contenus pour que chacun trouve sa place.

Avant on était sur des matières aujourd’hui on est sur des compétences
ex : Pour Tech de co :
3 Compétences :
Marketing, vente, communication avec des ressources autour ça change la pédagogie.
L’élève choisit un parcours en BUT 2 qui représente 30% de son emploi du temps
ex : Pour Tech de co :
Parcours 1 : Marketing digital, e-business et entrepreneuriat

Toute la fin du BUT se fera en stage, l’idée est de déclencher l’embauche.

C’est compliqué pour une entreprise de s’engager pour 3 ans avec un jeune qui a 18 ans au début du process.
L’alternance :
Les aides sont renouvelées. On observe des jeunes diplômés qui ne rentrent pas en activité car l’entreprise n’embauche des alternants.
Pour l’entreprise, l’alternance est un bon sourcing de recrutement.
L’alternance s’est beaucoup développée à l’université, en master. On peut avoir des jeunes de niveau bac +5 qui sont en alternance depuis la 1ère année.

Pour la future orientation : attention à l’arrêt des mathématiques après la seconde. Il vaut mieux arrêter après la première. Il paraît compliqué de faire une école de commerce en arrêtant les maths si tôt (sélection des élèves selon leurs options sur Parcoursup).

Il y a un CFA qui est adossé à l’IUT.
L’entreprise doit fournir une fiche de poste.

Fermer le menu