Les lundis d’AJE – 11 mars 2019

Les lundis d’AJE – 11 mars 2019

Thème : Semaine Ecole-Entreprise, témoignages de professionnels intervenus en classe

Quels apports, quels impacts auprès des élèves et des professeurs ?

 

Lors du tour de table, le président de l’AJE 29 Paul Puech a rappelé que l’association est toujours à la recherche de bénévoles, de dirigeants et de cadres d’expérience qui souhaiteraient s’investir auprès des jeunes.

Trois intervenants :

  • Dominique Scoul, enseignante en sciences de gestion au lycée Le Likès, Quimper (arrivée en 2008), ancienne juriste en entreprise
  • Stéphane Morvan, dirigeant Socogec (experts comptables), Quimper
  • Jean-Marc Pellois, intervenant AJE 29

 

Dominique Scoul a fait un récapitulatif des interventions de la semaine Ecole-Entreprise avec ses classes. Elle souligne le fait que pour les classes de secondes et de premières, cela permet une découverte des métiers, tandis que pour les terminales, l’orientation prime davantage.

Elle note aussi un aspect positif concernant l’ouverture sur le monde de l’entreprise.

 

Parallèlement à la semaine Ecole-Entreprise, elle participe à l’action « Une Entreprise Dans Votre Lycée », animée par le rectorat, depuis plusieurs années. Cette démarche concerne, et valorise, des élèves de 1ère STMG, et leur offre (également) des ouvertures vers le monde professionnel.

 

Stéphane Morvan aime s’investir lors de cette semaine Ecole Entreprise, il a bénéficié de conseils de professionnels quand il était étudiant (IUT) et souhaite à son tour témoigner. Il souligne par ailleurs le manque de candidats pour les postes dans son secteur d’activité, en particulier de comptables. Chez SOCOGEC il n’y a pas d’annonce d’emploi, l’entreprise passe par des chasseurs de têtes.

Il constate une déconnexion des jeunes entre un imaginaire et la réalité de l’action dans le domaine de la gestion et de la comptabilité. Les jeunes préfèrent prendre un métier « basique », avec comme résultat qu’ils ont moins de perspectives, de possibilités d’évolution; ils ne se projettent pas dans la vie économique ou alors le font un peu tard.

 

Jean-Marc Pellois raconte son expérience, il a intégré l’AJE en 2017 suite à un burn-out. Son engagement lui a fait énormément de bien et lui a permis de sortir de chez lui et d’avoir du contact. Il intervient sur le Finistère nord et est référent AJE pour Saint Sébastien à Landerneau.

«  Les élèves sont en général très contents et à l’écoute de ce qu’on leur apporte. Certains ateliers sont plus faciles que d’autres, on se rend vite compte de la difficulté d’être enseignant  car garder les élèves concentrés pendant 2h n’est pas toujours simple. Tout cela est très constructif, nous apportons une touche professionnelle aux jeunes élèves ».

 

Témoignages de Lydia Villefeu et Jean-François Boyard, membres d’AJE qui sont intervenus en classe :

Lydia Villefeu, Directrice Laboratoire Boiron, Brest

Intervention à Fénelon, Brest

  • Premières SVT + Premières Histoire

Demande de travail en amont pour les élèves :

  • Chercher les offres d’emploi dans l’entreprise pour aiguiser leur curiosité, leur permet de découvrir l’entreprise par eux-mêmes
  • Recherche sur la Sécurité sociale, présentation sur les métiers de services (présentation vidéo)

= Lydia montre avec son exemple l’importance de bien préparer son intervention. Elle inclut également un quizz assez simple et ludique, utilisable sur smartphone  – l’outil Kahoot. Elle souligne enfin l’importance de raconter l’histoire de l’entreprise.

 

Jean François Boyard, directeur Saupiquet, Quimper

Pour le dirigeant qu’il était jusqu’en fin 2018, l’intervention en classe représentait un vrai moment de respiration et d’ouverture, d’où il revenait satisfait et heureux. Il note que l’heure passait très vite, et qu’il était toujours étonné d’entendre la sonnerie écourter les échanges.

Pour lui, cette démarche permet de rassurer les jeunes, de  leur dire qu’ils vont trouver du travail ou que le chômage n’est pas pour eux. Il parle du contact direct entre intervenant et professeur et qu’il est intéressant également d’avoir un retour de leur part.

Jean François propose que ces rencontres soient ouvertes aux collègues des enseignants qui accueillent. Ce serait positif pour l’équipe pédagogique.

 

Conclusion

Lydia Villefeu  fait un retour sur un débat citoyen auquel elle a participé dans sa commune, et où elle a témoigné de l’existence et des actions de l’AJE 29. D’après elle, ils étaient tous surpris positivement de l’existence d’une telle association.

 

À la fin du déjeuner, Paul Puech a annoncé

  • l’organisation d’une rencontre entre les différents clubs AJE de la région Bretagne, ainsi que
  • la préparation d’une assemblée générale, prévue pour le 25 avril au lycée Le Likès à Quimper.

 

Le 4 avril prochain, aura lieu la 4ème édition de Cornouaille à Cœur, les membres de l’association sont invités à assister à l’événement au Chapeau Rouge de Quimper. Nous remercions les professionnels qui se mobilisent pour cette journée.

Laisser un commentaire

Fermer le menu