Lundi d’AJE – 3 juin 2019

Lundi d’AJE – 3 juin 2019

Ordre du jour :

Relations écoles entreprises : la démarche pro-active des entreprises vers les établissements scolaires et les actions des lycées pour favoriser le rapprochement

Intervenants :

  • Patrice Guérin, DDFPT au lycée Roz Glas, Quimperlé
  • Daniel Dréau, DDFPT au lycée Thépot, Quimper
  •  Mme Le Barbanchon et Mr Corbel, responsable emploi et technique chez Bonduelle n’ont pu se rendre à ce lundi en raison d’un problème technique sur le site de Rosporden

On observe un rapprochement de plus en plus fort, avec la problématique des métiers en tension (par exemple avec le secteur de la maintenance)

Différentes actions sont menées dans les lycées professionnels (voir diaporama de Mr Dréau en PJ) :

Les Challenges (avec la technopôle)/ Start’Up à l’école

 « Une entreprise dans votre lycée » proposée par la Région. Elle propose à  une trentaine d’établissements de participer à la création d’une entreprise. On retrouve tout le process de l’entreprise.

> On peut imaginer des partenariats indépendants entre des entreprises et des entreprises avec un groupe classe. Il faut créer une dynamique et un enjeu pour créer une émulation.

Les concours, il y a en a beaucoup : Trophées des projets industriels, Meilleur ouvrier de France, Olympiades des métiers.

Conférences thématiques :

Emmanuelle Legault : Le Lean Management

Jean Guy Le Floch : présenattion de son parcours

Les entreprises présentent aussi les métiers et leurs produits

> Format de 40 minutes + un temps pour des questions

> Le plus, c’est quand un jeune témoigne

> Il y a toujours une préparation en amont avec l’intervenant et avec la classe

Les projets techniques

Partenariat : entreprise / formateur / élève

Le projet peut être consistant. Une relation client/fournisseur s’installe et la réalisation est livrée.

Les projets sont notés et occupent une large partie de l’emploi du temps de l’élève.

Quelques chiffres :

50 % des élèves issus de bac pro ne vont pas continuer dans ce domaine

50% vont continuer avec un BTS proche du domaine pro dont ils sont issus

20% travaillent après un bac pro

Les visites d’entreprises

Elles doivent être préparées. Il faut donner des codes au préalable.

Ex : 

– SDMO (Dominique Proust), une association s’occupe des visites. Il y a un cahier des charges avec préparation et restitution pour faire la visite de l’entreprise.

– Une professeure de Châteaulin avait organisé des visites d’entreprises de manière ludique, avec des indices à trouver.

Certaines entreprises proposent aux élèves de venir pendant les vacances (elles sont sûres d’avoir des jeunes motivés)

Participations des professionnels aux jurys d’examens

Simulations d’entretiens d’embauche

avec les participations d’entreprises, d’agences interim, d’AJE…

L’adaptation locale des formations

> on adapte les formations aux besoins locaux

Ex : pôle robotique / Thépot

Ex : Maintenance industrielle avec une coloration sertissage à Roz Glas

A l’avenir, les lycées pro.  proposeront une 1ère année sous statut scolaire et une seconde année en apprentissage.

Les uns et les autres font un pas, vers l’école, l’entreprise.

Dans les universités, il y a des représentants de la relation école/entreprise, dans les établissements c’est plus difficile à identifier.

Des partenariats sont à envisager avec des associations de parents d’élèves pour une meilleure visibilité des acteurs.

Nous vous souhaitons un agréable été, vous invitons à la matinale et à la soirée Kerneko des 25 et 26 juillet à Quimper.

Laisser un commentaire

Fermer le menu